Notre campagne de crowdfunding

Beer for life

S’inscrire dans une nouvelle forme d’économie est aussi essentiel au Brussels Beer Project que le malt ou le houblon l’est pour la bière.

12 bières. Chaque année. À vie !

Beer for Life, c’est le crowdfunding qui a tout rendu possible. Profiter d’excellentes bières, chaque année, à vie. Tout ça pour 180 €. Si, si, vous avez bien lu.

En tant que crowdfunder, tu as non seulement droit à 12 bières par an (10 à Paris et 6 à Tokyo) – à récupérer chaque année avant le 31/12 – mais aussi à une bière gratuite tous les premiers jeudis du mois à Dansaert, et 5% de discount sur tes achats dans les 3 taprooms et sur l’abonnement Beer@home.

Près de 4000 crowdfunders ont déjà répondu à nos appels. En plus de l’aspect financier, leur soutien a boosté notre motivation, nous a ouvert des portes et de nouvelles collaborations (avec Editors par exemple!) et nous pousse encore aujourd’hui à donner le meilleur de nous même.

Plus qu’un deal, ce crowdfunding est une opportunité de rejoindre l’aventure du Brussels Beer Project. Merci à tous ceux qui en font partie!

Je signe où?

Il n’y a pas de crowdfunding en ce moment mais, si tu veux être mis au courant de la prochaine vague, envoie-nous un email!

click me

Co-création

4 protos. Une survivante.

C’est votre choix!

Toutes nos bières permanentes sont passées par là. Chaque année, nous brassons 4 à 5 prototypes issus de nos expérimentations de l’année. Et nous vous laissons le soin de les départager à l’occasion de dégustations. Une seule règle: il ne peut en rester qu’une.

Qui sont les all-stars?

En 2013, vous avez choisi la Delta IPA. Depuis, la Grosse Bertha, Babylone, Jungle Joy et la Wunder Lager ont rejoint notre panthéon.

Qui seront les prochaines? L’avenir nous le dira!

L’âme d’un co-créateur?

Join the community

click me

 

Économie circulaire

La boucle de l'orge

Faire de la bière avec du pain, c’est possible? Oui, on l’a prouvé avec Babylone, la première bière au monde à être brassée avec des invendus de pain frais.

Lutter contre le gaspillage alimentaire. Participer à l’économie circulaire. Ça, c’est fait !

De la bière au pain et du pain aux céréales de brasserie.

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin? La drêche, le résidu de malt après brassage, peut à son tour être transformée en pain. La boucle de l’orge est bouclée. Et c’est aussi tout bénef’ pour la santé: la drêche est riche en protéines et en fibres, elle facilite le transit et contient très peu de calories.

Top qualité
Après chaque brassin, la drêche est séchée directement dans notre brasserie de Dansaert.

50% de grains séchés
Soit 25 tonnes/an. C’est notre objectif.

Partenaires locaux
Des boulangeries artisanales locales transforment notre farine en pain.

Déjà bu une bière à base de pain?

Meet Babylone

discover